Santetempo.com » Soins » Bladder : c’est quoi un bladder scan ?

Bladder : c’est quoi un bladder scan ?

Bladder est un terme de la langue anglaise qui, dans sa traduction française, désigne la vessie. Cette dernière est un organe du corps humain qui fait partie du système urinaire et c’est la dernière station de l’urine avant son évacuation.

C’est quoi au juste une vessie ?

La vessie est l’organe qui accumule l’urine. Ce dernier est produit par les reins et arrive à la vessie par l’uretère grâce à sa nature rétractable. Elle permet l’évacuation des liquides qu’elle stocke, cette évacuation est faite via l’urètre au cours de la miction. Cette action est favorisée par la présence de trois couches musculaires qui enveloppent la vessie, leur fonction se manifeste à de la rétraction et la dilatation, permettant à la vessie l’accumulation et l’évacuation de l’urine, et aussi l’empêchement du reflux de l’urine vers l’uretère. Ces trois enveloppes de muscles sont dénommés comme suit :

  • L’enveloppe plexiforme
  • L’enveloppe circulaire
  • L’enveloppe longitudinale.

La paroi interne de la vessie est couverte d’une couche d’épithélium : l’urothélium, et sa structure, quand elle est vide, se décompose en :

  • Le dôme vésical : c’est la partie supérieure de la vessie.
  • La face antéro-inférieure.
  • La face postéro-inférieure.

La vessie peut accumuler de 400 jusqu’à 700 ml, selon la morphologie générale de la personne. Quant à l’envie d’uriner, elle se présente à partir de 300 ml.

Qu’est-ce que c’est un bladder scan ?

Le bladder scan, ou bien appeler aussi l’uroscanner, est le scanner de la vessie, il est parfois réalisé avec une injection de produit de contraste, qui a pour bute de donner un aspect opaque aux voies urinaires, afin que leur morphologie et celle de la vessie soit bien étudiées.

Cet examen est pratiqué dans plusieurs situations. Parmi lesquels, on va citer les cas suivants :

  • En cas d’hématurie macroscopique : c’est la présence du sang dans les urines pour diagnostiquer la cause
  • Pour l’obtention d’un bilan pour un calcul urinaire (lithiase).
  • Une tumeur urothéliale : si les médecins soupçonnent une tumeur de la muqueuse de la vessie, des uretères ou des cavités rénales.
  • En cas d’hydronéphrose : c’est l’augmentation du volume du bassinet, ou pour examiner la morphologie des reins.
  • Un traumatisme des voies urinaires ou des reins (choc, accident, etc.).
  • Si le patient souffre des infections urinaires complexes (pyélonéphrite ou cystite récidivante).
  • Afin d’examiner les vaisseaux sanguins.

Il ne s’agit pas d’un examen douloureux, mais la procédure peut changer selon le cas diagnostic, d’un patient à un autre. Généralement, aucune préparation n’est nécessaire, mais si un produit de contraste est utilisé, le patient serait dans l’obligation de se présenter à jeun.

Nous avons publiés :